Actualités

Pourquoi Free bride t-il la plateforme de VOD Netflix ?

Si vous êtes chez l’opérateur Free et que vous tentez d’accéder au service de vidéo à la demande Netflix, il y a des chances que vous rencontriez quelques difficultés. En effet, même si vous disposez d’une bonne question et donc d’un bon débit, vous noterez que la plateforme ne vous offre pas forcément une qualité d’image exemplaire et que la navigation est parfois très lente.

Pourquoi Free bride t-il Netflix ?

Si Free bride (ou non, car l’opérateur ne l’a jamais confirmé) Netflix, il y aurait bien une raison. Rassurez-vous, le service de VOD n’est par ailleurs pas le seul concerné, puisque les internautes ayant pour FAI Free remontent également des problèmes sur YouTube par exemple. La raison à cela est très simple : Free estime probablement que les services qui consomment le plus de bande-passante et qui par conséquent, lui coûtent le plus cher, devraient payer les FAI (les fournisseurs d’accès à internet) afin de compenser ce coût d’accès à leurs services. On le sait, la vidéo sur internet est ce qui consomme le plus de bande-passante, néanmoins, brider ces sites remet également en cause la neutralité d’internet avec le filtrage du web pour les internautes. Cela pose alors un vrai problème d’éthique. Apparement, il semblerait que pour YouTube, Free aurait pu conclure un accord avec Google suite à la sortie de sa freebox 4K, dotée directement d’Android TV.

Pour l’heure, rien n’a été encore signé avec Netflix et il y a peu de chance que ce soit finalement le cas. Il semblerait surréaliste de voir un acteur majeur du web comme Netflix venir payer Free pour pouvoir débrider de façon permanente les débits sur son service et de pouvoir ainsi faire passer dans les tuyaux de l’opérateur toutes les données nécessaires sans bridage. En attendant, n’est-ce pas surtout les utilisateurs de ce FAI qui sont les victimes de cette « guerre » ? En heure de pointe (en soirée notamment), c’est une vraie catastrophe et bien souvent, rien que le fait de vouloir regarder un film à la demande tourne au calvaire ou du moins, le film est chargé en bien plus mauvaise qualité.

Évidemment, Free conteste cela et va jusqu’à nier les études qui sortent au sujet des débits mauvais chez ses utilisateurs lorsqu’ils accèdent à la plateforme. Le FAI dit même chercher une solution si cela a bien lieu. Il ne faut pas oublier qu’en mai 2017, Netflix avait publié une étude montrant les différents débits chez les opérateurs français en indiquant que Free était déjà bien en dessous des autres. L’opérateur ayant à sa tête Xavier Niel avait alors engagé des poursuites, estimant qu’il s’agissait d’une manipulation et souhait donc des dommages et intérêts pour la diffusion de cette information. Laissons donc le bénéfice du doute à Free.

Source : Les Numériques

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Go