Actualités

Aux États-Unis, Disney+ aurait fait perdre 1 million d’abonnés à Netflix

Disney+ fait-il mal à Netflix aux États-Unis ? Pas tant que ça.

Les premiers retours des analystes arrivent suite au lancement de Disney+ aux États-Unis. D’après les retours, Disney+ aurait tout simplement volé plus d’un million d’abonnés à Netflix. Un chiffre impressionnant mais qu’il faut relativiser car la majorité des abonnés le sont aux deux services. En clair, pas de quoi de trembler non plus.

Une vague de désabonnement pour Netflix suite au lancement de Disney+

S’abonner à tous ces services représente un coût. C’est un fait et on ne peut pas le nier, tous les mois, devoir assumer le prix de plusieurs abonnements peut se révéler compliqué. C’est notamment pour cette raison que plus d’un million d’internautes ont fait le choix de se désabonner de Netflix aux États-Unis pour finalement se tourner vers Disney+. Pour l’heure et selon le Hollywood Reporter, il y aurait donc 1,1 millions de déserteurs. Ce chiffre devrait monter à 1,6 millions selon les analyses et estimations de Cowen & Co.

Ce chiffre devrait continuer de grimper au fil du lancement du service partout dans le monde. Néanmoins, Netflix va continuer de mettre le paquet sur ses nouvelles productions originales pour fidéliser ses abonnés. Notez tout de même que la grande majorité des américains qui souscrivent sont encore abonnés à Netflix (seulement 6% des près de 24 millions d’abonnés à Disney+ se seraient désabonnés). Tous ces chiffres sont évidemment des estimations de Cowen & Co.

Les internautes ne semblent pas passionnés par les productions originales

Autre information intéressante, les contenus originaux de Disney ne semblent pas être les plus visionnés, bien au contraire. Les abonnés au service de Disney semblent se contenter des classiques qu’ils connaissent déjà. La guerre se fera donc sur le contenu à l’avenir mais il est évident que Disney peut jouer sur la carte de la nostalgie et également de ses fortes licences pour fidéliser, même sans produire de nouveaux contenus inédits en masse.

Source : The Hollywood Reporter

Cliquer pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Go